Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics Lydia MOONTA: Le classement des plus vieux paquebots au monde, le N°8, le TSS Duke of Lancaster

r

Nous sommes des Barcarèsiens, qui aimons et protégeons ce patrimoine inaliénable de notre commune

vendredi 5 août 2016

Le classement des plus vieux paquebots au monde, le N°8, le TSS Duke of Lancaster


A la place N°8 :
Le plus vieux liner référencé est le paquebot Duke of Lancaster lancé en 1956 et conservé aujourd'hui échoué sur une grève de la rivière Dee au nord du pays de Galles (UK)

Le TSS Duke of Lancaster est un petit paquebot à turbine vapeur au départ affrété pour poursuivre et compléter les lignes de chemin de fer britanniques et occasionnellement utilisé comme navire de croisière entre 1956 et 1979. Il est actuellement échoué près de Mostyn Docks, sur la rivière Dee, au nord-est du Pays de Galles. 

 

Le service à la mer:

Le Duke of Lancaster est issu d'une série de trois navires avec le Duke of Rothesay et le Duke of Argyll.  

le "Duke of Lancaster le jour de son lancement


Cette série de trois navires était parmi les derniers paquebots  construits pour ces société de chemin de fer qui, à l'époque, étaient également opérateurs de ferries.  


 
 
Construit au chantier naval Harland & Wolff à Belfast et achevé en 1956, Le Duke of Lancaster a été à la fois conçu pour fonctionner  comme un navire de ligne (principalement sur ​​la  ligne Heysham - Belfast, et comme un navire de croisière. À ce titre, le Duke of Lancaster se rendra au cours de croisières jusque dans les îles écossaises et, plus loin, vers la Belgique, le Danemark, Pays-Bas, la Norvège et l'Espagne.

Le grand salon
Le bar
 



Vers le milieu des années 1960, les paquebots comme le Duke of Lancaster furent progressivement remplacés par des car-ferries. Plutôt que de procéder à l'option coûteuse de renouveler leur flotte, les chemins de fer britanniques  optèrent plutôt pour un programme de conversion de leurs navires.



 
Une cabine deux personnes






Le 25 Avril 1970, le navire entre à nouveau en service, après transformation de son pont principal reconstruit pour accueillir les véhicules via une porte d’accès arrière. Le navire accueille alors 1.200 passagers en classe unique et 105 voitures, avec un hébergement en cabine pour 400 passagers. 


on voit bien sur cette photo la porte arrière type "ferry"
 

Les trois navires continuèrent leur service sur la ligne Heysham-Belfast jusqu'à ce que le service soit supprimé le 5 Avril 1975.  


Le "Duke" à quai


Le Duke of Lancaster fut ensuite brièvement utilisé sur plusieurs autres lignes jusqu'en 1979.
Mis en vente la même année, il est racheté par une société dans le but de l'échouer au bord de la rivière Dee dans le nord du Pays de Galles et de le transformer en centre d'attraction touristique et casino.

 

Le "Fun Ship"

 

 

Le Duke of Lancaster arrivera à Llanerch-y-Mor, dans le nord du pays de Galles en août 1979 pour commencer sa nouvelle vie sous le patronyme du "Fun Ship".

 

Photo de la mise à terre...Ça vous rappelle quelque chose?...

 

Malgré des débuts très prometteurs, le projet se heurtera bientôt à une opposition systématique, voire un harcèlement de la part des autorités locales, portant entre autres sur la signalisation du site, l'octroi de licences de débit de boissons, ou encore sur l'absence de sorties de secours suffisantes. Ils iront même jusqu'à refuser la permission de vente sur la zone de parking pour dixit " protéger le commerce dans le centre-ville". 

Une silhouette qui nous en rappelle une autre...

 

Et tout cela, bien que le "Fun Ship" soit un attrait  touristique indéniable ayant reçu une subvention de développement de la part du gouvernement gallois pour la défense et l'aménagement des paysages de front de mer.

 

une salle de jeu du "Fun Ship"



Ce fut probablement le glas pour le "Fun Ship". Ses propriétaires, lassés par les attaques systématiques se résolurent alors à fermer l'entreprise en 2004. Ils ont continué à se battre néanmoins au cours des années et le font encore, mais malheureusement, le navire est resté fermé depuis.


Une vue aérienne
  
Malgré de grandes quantités de rouille à l'extérieur, l'intérieur du navire est en bon état. 


Afficher l'image d'origine
Photo qui nous rappelle les années noires du Lydia...




Le grand salon
La timonerie du navire
 






Le fumoir


Au début de 2012 plusieurs casinotiers ont conclu un accord avec la société propriétaire du paquebot pour racheter les machines à sous laissées à l'intérieur du navire au moment de la fermeture du "Fun Ship".


Le futur

  Le projet actuel est de transformer le navire en la plus grande galerie d'art à ciel ouvert du Royaume-Uni. En Août 2012, l'artiste urbaine lettone Kiwie a été chargé de graffer un dessin sur le navire. Le navire, lentement recouvert de graffitis, est aujourd'hui décrit par des spécialiste de l'art urbain comme comme "brillant et surréaliste". 


 



La première phase du projet vit le graffeur Kiwie et d'autres artistes urbains européens peindre des fresques sur le navire entre Août et Novembre 2012.


 


La deuxième phase (à partir de la fin de Mars 2013) comprenait les travaux d'artistes Colombiens tels que Snub23, Spacehop, Dan Kitchener et Dale Grimshaw




Une des œuvres est une image de premier capitaine du navire, John «Jack» Irwin.



A vous de juger...


 https://www.youtube.com/watch?v=GaTckvlms-k



Olivier Alba

Pour consulter le paquebot6, c'est : ICI
Pour consulter le paquebot5, c'est : ICI
Pour consulter le paquebot4, c'est : ICI
Pour consulter le paquebot3, c'est : ICI
Pour consulter le paquebot N°2, c'est : ICI
Pour consulter le paquebot N°1, c'est : ICI
 

1 commentaire:

  1. Eh bien, lui au moins, à son "atterrissage" parfait : la ligne de flottaison est respectée, d'où des proportions idéales !

    RépondreSupprimer

Les commentaires seront modérés dès l'instant où ils porteraient atteinte à la morale, se commettraient à des attaques ad-nominem de façon injurieuse ou diffamatoire. Attention à ne pas confondre commentaires et forum !